Hello H5 – Quand le Branding dépasse l’entreprise

Je suis allé il y a quelques jours à l’exposition Hello H5, actuellement à la Gaîté Lyrique (du 11 octobre au 30 décembre 2012).

Je vous conseille fortement cette exposition, j’y ai passé une heure à être surpris, passioné par la quantité de bullshits pro-corporate présente.

 

Le concept est assez simple (mais fascinant) : Hello est une marque créée en 1812 par Harvey Halloway, et cette exposition propose de découvrir son histoire, sa communication et ses valeurs. C’est une plongée dans les entrailles du service communication du groupe Halloway Inc, devenu Hello.
Sauf que Hello, n’est qu’une marque créée de toutes pièces pour cette exposition, tout comme l’ensemble des réalisations présentées.

 

L'aigle forgé, emblème du groupe Hello

 

Dès la première salle on se retrouve plongé dans un briefing de positionnement stratégique qui illustre à merveille les sommets de la masturbation intellectuelle, sacralisation du powerpoint stratégique. On est dans la scène de réunion chez Madone dans 99 Francs, mais en mieux !

Cette War Room est la première étape du parcours de l’exposition, on s’y émerveille et cela donne le ton pour le reste de la visite.
Je me retiens de vous décrire les différentes oeuvres et étapes de l’histoire de cette marque factice pour éviter le Spoiler.

Mais vraiment je vous encourage à vous plonger dans cette expérience de marque forte et passionnante  (7€ en tarif normal, 5€ pour les étudiants).

L'Oeuf de Harvey Halloway qu'il faut trouver dans une galerie photo

Je vous retranscris juste ces quelques lignes de la plaquette de l’expo :

« HELLO est une coquille vide, une religion sans fondements, un candidat sans programme, une marque sans produit, un faisceau d’informations sans conséquences.

HELLO est un territoire de néant où les mots précèdent les idées et se changent en slogan. Les images deviennent icones et le flux continu de la communication fait office de message, de point de contact avec le consommateur. »