Vendre de la nourriture sur des sites porno [Etude de Cas Eat24]

porn advertising eat24

 

Je vais vous parler ici de l’entreprise de livraisons à domicile Eat24.com (un équivalent californien de Alloresto.fr) qui cherchait à accroître sa visibilité tout en ayant un budget limité, et a révolutionné la publicité en ligne, en décidant de faire de la publicité sur des sites porno.

 

L’idée du porno :

L’idée est venue (selon le blog de l’entreprise) du fait que de nombreuses stars du porno sont fans de Eat24.com et en font l’éloge sur Twitter :

C’est donc (toujours selon le blog) de là que leur est venue l’idée des sites porno. Après des premières recherches, dont les résultats semblent avoir été censurés, l’entreprise a réalisé que les sites porno représentaient une véritable mine d’or pour elle.

Un simple regard sur les chiffres ne peut lui donner tort :

  • 1/3 du traffic web
  • 85% des visites entre 19h et 3h du matin
  • Un site comme Pornhub reçoit 14,9 millions de visites par mois (presque deux fois plus que mon blog).
Porn Statistics
Par exemple Pornhub fait plus de visites que les sites de Bloomberg et du Wall Street journal réunis.
Petit panorama des sites les plus visités aux US :
Porn Statistics

Mais voilà, même si les sites porno sont parmi les plus visités au monde, peu d’entreprises veulent être diffusées dessus, et par conséquent les prix d’affichages sont dérisoires :

Porn Statistics

 

Les sites porno sont énormément visités et leurs publicités sont dix fois moins cher que le reste du marché.
Eat24.com dit être tombé sur une Licorne !

Pour se lancer sur ce marché inexploité (à part par d’autres sites porno et du viagra) le roi de la livraison a opté pour une stratégie d’imitation, tout en essayant d’être « eye catching ».


En effet les personnes sur des sites porno n’ont pas comme première idée de commander à manger, il fallait donc jouer avec humour sur les codes habituels.

– juste imaginez à quoi ressemblait le brainstorming –

Les visuels :


Le monckey gate 2013 :

Il est a noté que Eat24 avait proposé une pub avec ce singe, mais qu’elle a été refusée, car les sites porno ont tout de même une charte de déontologie, et les publicité avec des singes sont interdites.

Où placer les pubs ?

Eat24 a effectué un petit A-B Testing. Si la page d’accueil génère plus de trafic, est ce qu’elle entraîne plus de clicks qu’une page vidéo ?

Les publicités positionnées juste à coté des vidéos généraient 5 fois plus de clicks que les pubs en page d’accueil.

Et les résultats ?

Le CPM de la campagne était plus faible de 90% que sur les sites classiques, l’entreprise a donc put maintenir la campagne pendant plusieurs semaine, où un budget similaire lui aurait assurer quelques heures de visibilité sur Facebook.

Sans dévoiler le montant de la campagne, ni le nombre exact de visiteurs, le site déclare avoir reçu plus d’une dizaine de milliers de nouveaux visiteurs. 90% de ces visiteurs étaient de nouveaux visiteurs. Et ces nouveaux visiteurs sont ensuite revenus sur le site, avec un taux de rétention 4 fois plus élevé que sur Facebook assure le site.

 via le blog de eat24